Episode 6 L’hyperglycémie et le diabète : comprendre, reconnaître et gérer.

Podcast Vivre le diabète | Episode 6 | L’hyperglycémie et le diabète : comprendre, reconnaître et gérer.

Le podcast vivre le diabète - Episode zéro

Bienvenue sur le podcast “Vivre le diabète – à la recherche de l’équilibre”. Je suis Nathalie, diabétique de type 1 depuis février 2010. Je suis également patient expert et RU représentante des usagers. En 2012 j’ai cofondé une association régionale de patients pour les patients qui deviendra très vite l’Association Française des Diabétiques de la région Corse AFD 20. Après 10 ans de service dévoué, j’ai décidé de partir vers de nouvelles aventures. En créant ce podcast je veux continuer à accompagner les patients diabétiques et à partager mon expérience.
En outre, en utilisant mon expertise je veux t’aider à comprendre que plus tu apprends sur le diabète mieux tu arrives à le gérer efficacement et améliorer ta qualité de vie avec cette maladie chronique. Je m’adresse à toi qui vient de déclarer un diabète, à toi qui es diabétique de type 1 ou de type 2 ou toi qui es en prédiabète, mais aussi à toi qui soutient et aide que tu sois parent ou conjoint, etc. Je m’adresse également à toute personne désireuse de savoir ce qu’est le diabète vu par une patiente diabétique.

Podcast Vivre le diabète

Pour donner une suite logique aux épisodes 4 et 5 sur la glycémie et l’hypoglycémie, j’aborderai dans cet épisode le deuxième sujet crucial qui influence considérablement la vie des diabétiques : l’hyperglycémie.

L’un des deux extrêmes de la glycémie peut être délicat à gérer. Cependant, avec les bonnes informations et stratégies, tu peux surmonter les défis qu’il présente.

Commençons par : 

Qu’est ce que l’hyperglycémie ?

Définition, Symptômes et Gestion

L’hyperglycémie se caractérise par une élévation du taux de glucose (sucre) dans le sang, au-delà des valeurs cibles normales. Cette situation peut être causée par une insuffisance d’insuline, une résistance à l’insuline et d’autres facteurs abordés dans cet épisode.

Quelle que soit la forme du diabète, la gestion attentive de l’hyperglycémie est essentielle pour prévenir les complications potentielles à court et à long terme.

Rappel : Il faut savoir que le taux normal de glycémie à jeun se situe entre 0,75 g/l et 1,05 g/l.

En général, une glycémie à jeun supérieure à 1,26 g/L lors de deux tests consécutifs est considérée comme un indicateur de diabète, ainsi qu’une glycémie deux heures après un repas, supérieure à 2 g/L.

Il est recommandé à un diabétique de rester dans une plage cible entre 0.70 g/L et 1.80 g/L.

Les symptômes de l’hyperglycémie : 

Les signes d’hyperglycémie peuvent varier d’une personne à l’autre, mais les symptômes courants incluent :

  • une soif excessive,
  • une miction fréquente (besoin d’uriner),
  • une fatigue persistante,
  • une vision floue
  • une sensation de faim intense. 

Certains peuvent également ressentir une sensation de sécheresse buccale ou des infections fréquentes, dues à des niveaux élevés de sucre dans l’urine qui favorisent la croissance bactérienne.

La gestion de l’hyperglycémie : 

Pour maintenir des niveaux de sucre dans le sang dans la plage cible, il est important de surveiller régulièrement sa glycémie à l’aide d’un lecteur de glycémie ou d’un capteur en continu, avant chaque repas ou collation, 2 heures après en post prandial et à chaque fois que tu en ressens le besoin.

Il est aussi capital de : 

  • Savoir reconnaître les signes avant-coureurs de l’hyperglycémie.
  • Gérer son stress et ses émotions.
  • Prévenir les pics de glycémie. 
  • Travailler en collaboration avec son médecin traitant ou son diabétologue pour ajuster le traitement, l’alimentation et l’activité physique.

Que tu sois diabétique de type 1 ou de type 2, une vigilance constante envers ta glycémie et une approche proactive en matière de gestion de l’hyperglycémie sont essentielles pour préserver ton bien-être à long terme.

Ensuite il est primordial de : 

Comprendre l’hyperglycémie et ses risques à court et long terme

L’hyperglycémie n’est pas simplement une élévation momentanée du taux de sucre dans le sang. C’est une condition complexe qui peut résulter de divers facteurs, notamment une résistance à l’insuline, une production insuffisante d’insuline par le pancréas, des changements hormonaux et des choix alimentaires. Comprendre les causes sous-jacentes de l’hyperglycémie peut aider à adopter une approche plus lucide pour la gérer efficacement.

Impact à court terme : 

Les épisodes d’hyperglycémie à court terme ne sont pas seulement inconfortables, mais ils peuvent également nuire à ton bien-être quotidien. Tu pourrais te sentir fatigué(e), déshydraté(e) et moins concentré(e) dans tes activités quotidiennes. Le besoin fréquent d’uriner peut perturber ta routine et affecter ton bien être.

Dangers à long terme : 

Les risques à long terme associés à l’hyperglycémie sont profonds et méritent une attention particulière. Car elle a un impact sur : 

Les vaisseaux sanguins : 

Lorsque les niveaux de sucre dans le sang sont constamment élevés, cela peut endommager les parois internes des vaisseaux sanguins. Cela peut restreindre le flux sanguin, augmentant ainsi le risque de maladies cardiovasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux.

Impact sur les nerfs : 

L’hyperglycémie prolongée peut endommager les nerfs, ce qu’on appelle la neuropathie diabétique. Cela peut entraîner une perte de sensation, des picotements, des douleurs, une mauvaise coordination et des problèmes digestifs et urinaires. La neuropathie peut affecter n’importe quel système nerveux dans le corps.

Impact sur les yeux : 

L’hyperglycémie non contrôlée peut endommager les petits vaisseaux sanguins dans la rétine, ce qui conduit à la rétinopathie diabétique. Cela peut entraîner une vision floue, des hémorragies rétiniennes et dans les cas graves, une perte de vision.

Impact sur les reins : 

Les reins ont la fonction de filtrer le sang et d’éliminer les déchets. L’hyperglycémie chronique peut endommager les vaisseaux sanguins des reins, ce qui peut entraîner une néphropathie diabétique. Cela peut éventuellement conduire à une insuffisance rénale nécessitant une dialyse ou une transplantation.

Mais aussi des problèmes de circulation : 

L’hyperglycémie altère la fonction des cellules qui tapissent les vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner une mauvaise circulation sanguine. Cela peut provoquer des problèmes de guérison, augmentant le risque d’infections et de problèmes de peau. Cela peut aussi engendrer des problèmes d’érection et de sécheresse vaginale.

Il faudra donc équilibrer l’hyperglycémie au quotidien : 

La gestion réussie de l’hyperglycémie nécessite un engagement continu envers sa santé. Cela implique non seulement la surveillance régulière de sa glycémie, mais aussi des choix de mode de vie éclairés. 

Une alimentation équilibrée, riche en légumes, en protéines maigres et en glucides à faible indice glycémique, peut aider à maintenir des niveaux de sucre stables. 

De même, l’activité physique régulière contribue à augmenter la sensibilité à l’insuline et à maintenir une glycémie optimale.

En somme, tu ne dois pas négliger l’hyperglycémie. Elle nécessite une vigilance accrue pour éviter les risques à court et à long terme. 

En comprenant les mécanismes latents de l’hyperglycémie et en prenant des mesures pour la gérer efficacement, tu pourras améliorer ta qualité de vie et préserver ta santé.

Il sera bon de : 

Reconnaître les signes d’hyperglycémie

Reconnaître les signes d’hyperglycémie est la première étape pour y faire face. Sois attentif à tes sensations corporelles et à tout changement dans ton niveau d’énergie. Il est essentiel de reconnaître les signes d’hyperglycémie pour prendre des mesures rapidement.

Je les  rappelle : une soif excessive, une envie fréquente d’uriner, une sécheresse buccale, de la fatigue, une vision floue et une sensation de faiblesse générale. 

Dans certains cas, des infections fréquentes ou une guérison lente des plaies peuvent également être des signes d’hyperglycémie.

L’hyperglycémie peut avoir des effets physiologiques et mentaux. Tu peux ressentir une sensation de fatigue persistante, de la somnolence ou une incapacité à te concentrer. Si tu constates une baisse de ton niveau d’énergie ou une dégradation de ton humeur, cela peut être le résultat d’une élévation de ta glycémie.

Lorsque ça m’arrive, c’est comme une grande fatigue qui pèse sur mes épaules. Il m’arrive parfois de devoir m’allonger pendant un quart d’heure si j’en ai la possibilité. 

Il est nécessaire d’identifier les tendances d’hyperglycémie. En reconnaissant les signes précoces d’hyperglycémie, tu peux agir rapidement pour éviter que la glycémie ne dépasse les limites. Cela nécessite la connaissance de ton corps et la volonté de prendre des mesures proactives pour prévenir les complications.

La reconnaissance précoce des signes d’hyperglycémie est un outil puissant pour maintenir un contrôle efficace de ta glycémie.

Voici : 

Six stratégies pour faire face à une hyperglycémie

Premièrement

Lorsque tu remarques les signes d’hyperglycémie, il est essentiel d’agir rapidement pour normaliser ton taux de sucre sanguin. L’hyperglycémie non traitée peut s’aggraver et causer des complications. Prends des mesures pour baisser ta glycémie selon les recommandations de ton médecin.

Deuxièmement

Surveiller régulièrement sa glycémie pour suivre les progrès. Cela t’aidera à évaluer l’efficacité des ajustements que tu as apporté à ton traitement et à t’assurer que ta glycémie revienne à des niveaux normaux. Pour ce faire, il est essentiel d’utiliser des outils de surveillance tels que les lecteurs de glycémie ou des capteurs en continu. Il faut enregistrer régulièrement les résultats pour repérer les schémas, tels que les pics après les repas, afin de pouvoir ajuster par la suite.

Personnellement, je me surveille surtout 2 heures après mes repas, si besoin j’administre un bolus avec ma pompe à insuline, je ne me laisse jamais en hyper.

Il est souhaitable de tenir un journal de suivi pour enregistrer tes symptômes, tes taux de glycémie, tes repas et ton activité physique. Cela peut t’aider à analyser tes habitudes et à en parler à ton médecin traitant ou à ton diabétologue pour apporter les ajustements nécessaires à ton traitement, à ton alimentation et à ton activité physique.

Il existe divers supports pour cela, soit un carnet, soit une application numérique, soit les rapports de tes systèmes de lecture en continu ou de ta pompe à insuline, choisis ce qui sera le plus pratique pour toi. 

Troisièmement

Si tu prends de l’insuline, tu auras vu avec ton diabétologue les ajustements temporaires de tes doses d’insuline pour faire face à l’hyperglycémie, soit avec un bolus d’insuline rapide, soit un ajustement de l’insuline lente.

Si tu es sous pompe à insuline, tu auras vu avec ton diabétologue et ton infirmier prestataire de santé qui gère ta pompe, les différents réglages de ta basale et de ton bolus de correction.

Quatrièmement

Bois suffisamment d’eau pour prévenir la déshydratation, qui peut être exacerbée par l’hyperglycémie. Elle peut provoquer une déshydratation due à un besoin d’uriner excessif. En buvant suffisamment d’eau cela t’aidera également à faciliter l’élimination du sucre par les reins.

Cinquièmement

Si ta glycémie est élevée, il peut être bénéfique de prendre du repos pour aider ton corps à gérer l’hyperglycémie. Le stress physique ou émotionnel peut contribuer à augmenter le taux du sucre dans le sang, il est donc important de t’accorder le temps nécessaire pour récupérer.

Sixièmement

Si l’hyperglycémie persiste malgré tes efforts, il est essentiel de communiquer avec ton médecin. Il apportera les ajustements nécessaires à ton traitement et te fournira des conseils personnalisés.

Faire face à l’hyperglycémie nécessite une approche active et un engagement envers ton bien-être.

Il est essentiel de : 

Prévenir les pics de glycémie grâce à l’alimentation et à l’activité physique

Une alimentation équilibrée et une activité physique régulière jouent un rôle crucial dans la prévention des pics de glycémie.

Pour prévenir les pics d’hyperglycémie, voici 4 conseils :

Premièrement

Adopte une alimentation saine, riche en légumes, en fibres et en protéines maigres. Tout en limitant les aliments riches en sucres simples et en glucides raffinés à indice glycémique élevé. Car ils peuvent provoquer des augmentations rapides et importantes de la glycémie.

Deuxièmement

Évite les excès alimentaires et surveille les portions pour éviter de consommer trop de glucides en une seule fois. Utilise des assiettes plus petites, lis les étiquettes nutritionnelles et apprends à estimer les portions pour maintenir une consommation contrôlée de glucides. Organise tes repas et collations de manière régulière tout au long de la journée. Cela peut aider à maintenir une glycémie stable en évitant les fluctuations brusques. Les repas équilibrés devraient contenir une combinaison de protéines maigres, de glucides complexes et de légumes.

Troisièmement

L’activité physique peut aider à abaisser la glycémie en améliorant l’utilisation du glucose par les cellules. Fais des exercices réguliers selon les recommandations médicales, tes envies, pour ton plaisir et surtout pour t’amuser. L’activité physique peut inclure la marche, la natation, le vélo ou d’autres formes d’exercice aérobique.

Quatrièmement

Lorsque tu es actif, surveille ta glycémie avant, pendant et après l’exercice. Certaines activités peuvent provoquer des baisses soudaines de la glycémie, tandis que d’autres peuvent l’augmenter. Adapte tes collations et tes doses d’insuline en conséquence. La clé réside dans l’équilibre entre ton alimentation et ton activité physique. Le fait de coordonner les repas et les collations avec ton programme d’exercice peut aider à maintenir une glycémie stable tout au long de la journée. Cela favorise la gestion de ton diabète.

J’adopte quotidiennement ces recommandations car je sais que ça maintient mon équilibre glycémique. Dès que je fais un excès, je pratique une activité physique pour faire baisser ma glycémie.

Il est capital de : 

Gérer le stress et les émotions pour éviter l’hyperglycémie

Le stress et les émotions peuvent avoir un impact sur la glycémie.

Lorsque tu es stressé(e) ou anxieux(se), ton corps libère des hormones comme le cortisol, qui peut entraîner une augmentation de la glycémie. Le cortisol est produit par les glandes surrénales en réponse au stress. Il favorise la production de glucose à partir de protéines et de graisses dans un processus appelé gluconéogenèse. Le cortisol réduit également la capacité des cellules à utiliser le glucose, favorisant ainsi l’hyperglycémie.

Voici quelques stratégies afin d’éviter l’hyperglycémie due au stress :

Essayer des techniques de relaxation, telles que la méditation, la respiration profonde, le yoga et la relaxation musculaire progressive sont des méthodes efficaces pour réduire le stress au quotidien.

Rejoindre une communauté de personnes diabétiques pour partager ses expériences et obtenir du soutien. Il existe un grand nombre d’associations de patients et une grande communauté sur les réseaux sociaux qui aident et soutiennent.

Prendre conscience des situations de stress qui peuvent provoquer une élévation de la glycémie, afin de mieux les gérer.

La colère exerce aussi une influence significative sur l’élévation des taux de glucose sanguin. J’ai fréquemment observé une forte hausse de ma glycémie après avoir ressenti de la colère. Il m’a fallu du temps pour réaliser que c’était en effet lié à cet état.

La gestion du stress et des émotions est une composante essentielle de la gestion globale de ton diabète. En mettant en œuvre des techniques de gestion du stress et en étant attentif(ve) à ton bien-être émotionnel, tu peux minimiser les effets néfastes du stress sur ta glycémie et maintenir un meilleur contrôle de l’hyperglycémie.

D’autres facteurs entrent en jeu.

Premièrement

Les menstruations peuvent influencer les niveaux de glycémie chez certaines femmes. Les fluctuations des hormones (l’œstrogène et la progestérone) qui se produisent pendant le cycle menstruel peuvent entraîner des changements dans la sensibilité à l’insuline et la régulation du glucose. 

Cependant, il est important de noter que les effets peuvent varier d’une personne à l’autre et que toutes les femmes ne ressentent pas nécessairement des variations significatives de la glycémie pendant leurs menstruations. Il est important d’être conscientes de ces variations potentielles et de surveiller attentivement la glycémie tout au long du cycle.

Deuxièmement

D’autres hormones peuvent provoquer des hyperglycémies en augmentant la production ou la libération de glucose par le foie, en réduisant l’utilisation de glucose par les cellules ou en perturbant l’action de l’insuline.

Comme par exemple l’adrénaline : L’adrénaline est une hormone produite par les glandes surrénales en réponse au stress ou à une situation d’urgence. Elle prépare l’organisme à réagir rapidement à une menace potentielle.

L’adrénaline stimule l’organisme en particulier le foie, qui libère du glucose directement dans la circulation sanguine, augmentant ainsi les niveaux de sucre dans le sang pour fournir de l’énergie aux muscles et au cerveau pendant une situation de stress. Il est important de prendre en compte les effets de l’adrénaline lors de la gestion de la glycémie dans des situations de stress ou d’excitation.

En fin : 

L’hyperglycémie ne doit pas être prise à la légère, car elle peut avoir des effets nocifs sur la santé à long terme, impactant les vaisseaux sanguins, les nerfs, les yeux, les reins et la circulation sanguine. 

Cependant, avec une surveillance régulière, des ajustements appropriés du traitement, une alimentation équilibrée et une activité physique régulière, il est possible de maintenir des niveaux de glycémie dans la plage cible et de minimiser les risques.

Dans la lutte contre l’hyperglycémie, l’hypoglycémie, le diabète, nous façonnons une vie de résilience, d’empowerment et de victoires constantes sur les défis du diabète.

Et toi : 

Comment arrives-tu à gérer les hyperglycémies ? 

Quelles sont les mesures spécifiques que tu prends pour éviter les hyperglycémies ?

Je t’invite à me répondre par e-mail, je serai ravie de partager ton récit dans l’un de mes futurs épisodes, si tu m’y autorises.


Retrouve ici le podcast Vivre le diabète sur ta plateforme d’écoute préférée !


L’épisode sur la chaîne YouTube du podcast Vivre le diabète

Retour en haut